Air (TV)

Titre original : Air
Année de production : 2005
Studio : KYOTO ANIMATION
Genres : Drame, Romance, Fantastique
Auteur : Ishihara Tatsuya, Studio Key, Visual Art's
Volumes, Type & Durée : 13 épisodes de 25 minutes (le dernier épisode est un récapitulatif)

Synopsis : Kunisaki Yukito est un jeune homme qui gagne sa vie grâce à des spectacles avec sa marionnette qu'il contrôle sans fils.

Il parcourt le monde à la recherche d'une fille ayant des ailes lui permettant de voler, poursuivant ainsi le rêve de sa mère. Un jour il arrive dans un village et fait la rencontre de Misuzu, une jeune fille bizarre et naïve. La mère de celle‑ci, une adulte irresponsable, accepte qu'il loge chez elle s'il s'occupe de Misuzu et plus particulièrement de son réflexe : elle dit tout le temps « Gao » et cela l'énerve.

Il rencontre aussi Kano Kirishima, une fille mystérieuse qui dit pouvoir utiliser la magie et dont le meilleur ami est un adorable chien appelé Potato, ainsi que sa grande sœur qui tient la seule clinique du village. Il y a aussi Minagi, la première de la classe et son amie Michiru, une enfant pour le moins turbulente. Il va décider de rester quelque temps dans ce village où le rêve de beaucoup semble être de voler dans le ciel...
 
Avis personnel : Voilà, il ne me restait plus que Air pour compléter le visionnage de tous les Key sortis en anime à ce jour. J'avais lu des avis qui disaient qu'Air était en-dessous de Kanon et de Clannad (en même temps je ne vois pas comment on peut surpasser Clannad) du coup je me suis inconsciemment préparée à être un peu moins emballée par cette œuvre. Résultat? Certes il est en dessous de Clannad et même de Kanon dans mon classement Key mais ça reste indéniablement un chef d’œuvre.
 
Comme c'est toujours le cas avec les Key, on s'attache immédiatement aux différents personnages, ils ont chacun leur histoire et on a très envie d'en savoir plus. Nous allons donc découvrir ce monde à travers les yeux de Yukito qui va apporter son aide à toutes ces filles qui rencontrent des difficultés. J'ai beaucoup apprécié ce héros qui est simple et qui ne peut s'empêcher de s'intéresser à son entourage, sa relation avec Misuzu s’approfondit au fil du temps pour en devenir de plus en plus touchante. Le schéma habituel est respecté pour le traitement des différentes histoires, on commence par les personnages plus secondaires pour finalement en arriver au vif du sujet avec le fil rouge et le scénario principal lié à Misuzu; ceci toujours avec cette touche d'humour propre à ces oeuvres que j'adore.
 
Ce que j'ai trouvé très intéressant également, c'est le retour dans le passé sur plusieurs épisodes, on y découvre de nouveaux protagonistes très attachants eux-aussi et surtout ça nous permet d'élucider certaines questions qu'on pouvait se poser, d'autant plus que le tout est parfaitement bien amené. Et dès le moment où nous sommes à nouveau dans le présent on peut sortir sa boîte de mouchoirs qui, dans mon cas, n'était pas bien loin comme j'avais déjà versé ma larme avec l'histoire de Minagi et Michiru. Nous sommes donc dans le vif du sujet et il faut s'accrocher, honnêtement je n'ai pas arrêté de pleurer et on atteint le point culminant sur la fin (T_T). Nous rassemblons également les dernières pièces du puzzle et le résultat est grandiose, franchement le scénario est une merveille, il est travaillé de A à Z, parfaitement géré et mis en scène, de quoi nous laisser sur le c**.
 
J'avais peur que le fait qu'il n'y ait que 12 épisodes nous laisse sur notre faim avec un sentiment d’inachevé ou le regret de se dire qu'il y avait encore matière à approfondir d'avantage de choses et bien ce n'est pas le cas. Comme déjà dit, même pas 5 minutes sont nécessaires pour s'attacher aux personnages et 12 épisodes sont bien suffisants pour traiter la totalité du scénario et le mener à terme sans aucune longueur car il va de soit qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde et qu'à la fin de chaque épisode on a envie de lancer le suivant.
 
Je n'ai pas encore parlé de la réalisation, c'est du très bon niveau, je pense que KyoAni est le meilleur studio pour la prise en charge des Key avec P.A.Works qui a également fait un superbe travail sur Angel Beats!. Sinon la musique, ah la musique... Une merveille avec un Opening grandiose qui nous absorbe immédiatement dans ce monde dur et à la fois si poétique. Les OST sont toujours un point important pour la réussite d'un anime et ceci d'autant plus pour des histoires telles que Air, elles nous permettent de nous plonger encore d'avantage dans les scènes poignantes ce qui ne va pas nous aider à retenir nos larmes évidemment...
 
Plus je vois des œuvres de Key et plus je suis fan (et encore le mot est faible). Air est une perle que je n'oublierai jamais comme c'est le cas avec Clannad, Kanon et Angel Beats!, pour l'instant ma seule déception va à Little Busters qui est pour moi très très loin de ces prédécesseurs mais en ce qui concerne Air c'est un incontournable. J'attends maintenant avec grande impatience la prochaine production made in Key.

Opening 

Ending 

 

Téléchargement :  AnimeServ

 

source des screenshots : anime-kun