Sayonara Bleach...

Cette semaine marquait la fin d'un célèbre manga du Jump qui durait depuis 15 ans, Bleach. Je n'avais pas prévu d'écrire quelque chose sur la fin de ce manga qui m'a beaucoup déçue ces dernières années mais voilà, il a longtemps représenté beaucoup pour moi et contrairement à ce que je pensais le fait de lire le dernier chapitre m'a fait quelque chose... Voici donc mes sentiments au sujet de Bleach et de sa fin...

Revenons quelques années en arrière... Les animes ont toujours eu une grande importance pour moi depuis toute petite, je passais une grande partie de mon temps libre devant la chaîne "Mangas", je me levais chaque samedi matin pour regarder Pokemon, Dragon Ball Z faisant partie intégrante de ma vie que ce soit l'anime, le manga (bien que l'enfant que j'étais dessinait les cases des tomes -_-) et la collection des petites figurines avec lesquelles je jouais. Durant l'adolescence je me suis éloignée de tout ceci mais un beau jour de 2008 je suis replongée dedans pour de bon et ceci grâce à Bleach! En effet, je me suis lancée dans l'aventure avec l'anime dont je suis immédiatement devenue fan, j'ai dévoré les 52 premiers épisodes doublés en français. Eh oui, à cette époque je ne pouvais pas concevoir de regarder quelque chose en sous-titré, bah oui c'est dur de suivre les images en lisant les sous-titres (que je croyais :p) mais voilà, l'envie de poursuivre l'aventure était plus forte et j'ai donc découvert les joies de la VOST. C'est à ce moment-là que je me suis rendue compte que toutes ces années à suivre des animes en français étaient du gâchis et surtout j'ai découvert cette belle langue qu'est le japonais. Bien sûr mon amour pour l'anime m'a poussée à acheter le manga qui a été mon premier "vrai" manga en sens de lecture japonais. Et après ça tout s'est enchaîné, j'ai commencé à télécharger d'autres animes et sans m'en rendre compte je suis devenue une vraie Otaku et tout ça je le dois en partie à Bleach. 

Pendant plusieurs années, Bleach a été mon oeuvre favorite, j'attendais le nouvel épisode avec impatience, je vibrais devant ceux-ci et devant les nouveaux chapitres puis petit à petit ça s'est essoufflé en même temps que je découvrais d'autres oeuvres qui m'ont passionnée elles-aussi. Bleach gardait une place importante dans mon coeur d'Otaku mais cette place diminuait de plus en plus au fil des déceptions, je pensais que sa première place dans mon top serait indétronable et bien il s'avère qu'il n'y apparaît même plus...

Si à cette époque-là j'avais appris la fin de Bleach ça m'aurait anéantie (façon de parler bien sûr ^^) mais maintenant avec l'âge et la sagesse qui va avec (:p) je me rends compte qu'il vaut parfois mieux mettre fin trop tôt à une oeuvre que de la poursuivre jusqu'à la faire couler. J'ai le sentiment que Kubo (ou la Shueisha) a voulu faire durer son manga le plus longtemps possible, il a donc mis beaucoup de choses de côté pour partir dans différentes directions en ajoutant de nouveaux personnages alors qu'il y en avait déjà une belle quantité. La fin est ensuite apparue à l'horizon et j'ai l'impression qu'il a voulu rattraper le temps perdu en nous balançant notamment une quantité de Bankai que nous attendions tous avec impatience depuis des années mais voilà pour moi il était trop tard. Je lisais le nouveau chapitre chaque semaine mais je ne ressentais rien, je n'étais ni déçue ou emballée, je le lisais dans l'indifférence totale n'attendant plus rien de celui-ci.

Bleach nous a fait vibrer avec un premier arc exceptionnel! De très beaux combats, de l'émotion, des personnages attachants, un univers intéressant rempli de mystères que nous voulions découvrir au fil du temps et surtout un ennemi à la hauteur de toute attente dans la personnalité d'Aizen. Je me rappelle à quel point sa mort m'avait surprise et son retour encore plus! Je ne m'y attendais pas et cette tournure était aussi imprévisible qu'excellente et bien amenée, Bleach était déjà à son apogée et la barre était donc haute, il fallait gérer pour maintenir le niveau. La séparation entre Ichigo et Rukia à la fin de l'Arc aurait pu sonner la fin de Bleach malgré que beaucoup de zones d'ombre persistaient mais Kubo a poursuivit l'aventure pour le plus grand bonheur de tous les fans. L'Arc Arrancars a donc débuté et en même temps nous avons découvert un nouveau monde dans l'univers de Bleach avec le Hueco Mundo. Pour moi ces deux arcs ont toujours été en-dessous de celui de la Soul Society mais ils n'en restaient pas moins excellents, les combats étaient toujours aussi bons, l'émotion présente, les nouveaux personnages intéressants ou attachants. S'ajoute à ceci également l'arc du passé et des origines des Vizards qui est très intéressant. Tous ces arcs tiennent parfaitement la route mais plusieurs éléments mystérieux sont à nouveau introduits et rallongent donc la liste déjà existante. On se dit que c'est génial et qu'un jour, alors qu'on s'y attend le moins, nous aurons les réponses tant attendues! Tout du moins on y croit encore à ce moment de l'histoire... S'enchaîne ensuite l'Arc de Fake Karakura qui annonce gentiment la chute de Bleach. L'Arc est bon mais plus on avance et plus il perd en intérêt et surtout les situations "WTF" s'enchaînent... Les personnages morts ressuscitent, les membres coupés se recollent (merci Inoue :/) et l'impact de la guerre finit par nous importer peu sachant que les personnages auxquels nous sommes si attachés ne risquent pas grand chose. Heureusement il y a quand même des morts, la déception me concernant n'était donc pas si grande. Puis nous commençons à spéculer sur la combat final face à Aizen, certes Ichigo est le héros mais est-ce réellement à lui de vaincre cet ennemi qui a causé beaucoup de mal à des personnages comme Shinji ou Urahara? Bien entendu dans les Shonen Nekketsu c'est au héros de vaincre l'ennemi mais j'aurais trouvé tellement intéressant de casser ce code et de mettre en avant un autre personnage bien plus approprié pour ce combat "final". Et là, déception totale. Outre le fait que ce soit Ichigo qui batte Aizen c'est la façon de le faire... C'était bien trop facile, rapide et expédié à mon goût. C'est Aizen! L'ennemi n°1 depuis le début de l'histoire, celui qui a tout prévu et calculé et il se fait battre par ce crétin d'Ichigo qui n'a qu'une seule et unique attaque depuis le début de la série? Pour moi ça a été la première vraie et grosse déception de Bleach. 

Nous nous lançons ensuite dans l'Arc Fullbring qui est une catastrophe totale. Nous perdons totalement l'identité de l'univers de Bleach avec ses Hollow et ses Shinigamis pour faire la connaissance des Fullbring qui sortent de nulle part et qui sont d'une inutilité totale. On commence à se rendre compte à ce moment-là que Kubo n'a pas le contrôle sur son manga, il s'éparpille plutôt que de creuser tout ce qu'il a déjà amené jusqu'ici. Je me rappelle avoir lu tant de théories sur un grand nombre de sujets pour que finalement ça n'amène à rien du tout, alors que les fans n'ont pas oublié, Kubo lui l'a visiblement fait. Mon intérêt pour Bleach a donc fait une chute libre depuis cet arc-là. L'Arc final avec les Stern Ritters qui, finalement, revient quelque peu aux sources du manga n'a malheureusement pas fait remonter Bleach dans mon estime. Certes c'est moins mauvais que l'arc Fullbring mais voilà, il était déjà tombé au plus bas et j'avais perdu tout intérêt pour l'histoire. A partir de là j'ai lu les chapitres sans m'y intéresser particulièrement et j'ai justement eu ce sentiment que Kubo voulait satisfaire au minimum ses fans en nous montrant divers Bankai mais voilà ce n'était pas suffisant pour moi et surtout c'était trop tard et ça ne m'intéressait plus...

Kubo a, selon moi, créé un véritable univers avec tant d'aspect intéressants, s'il avait géré tous les mystères et les subtilités qu'il avaient amenés il aurait pu faire de Bleach un manga excellent du début à la fin. Contrairement à Oda qui ne laisse rien au hasard dans One Piece, Kubo s'est laissé déborder par tout ceci, ce qui est vraiment dommage. Ce n'est pas un reproche en soit car moi-même j'écris depuis plusieurs années une histoire qui a déjà près de 1000 pages et j'ai pu constater qu'il était difficile de ne pas perdre le fil, il faut toujours avoir une longueur d'avance sur l'histoire pour ne pas se laisser dépasser et surtout qu'il y ait des incohérences. C'est une chose difficile à gérer et d'autant plus quand on a l'obligation de sortir un chapitre par semaine. Les mangaka du Jump doivent avoir une pression inimaginable et j'ai donc beaucoup de respect pour eux et bien entendu pour Kubo. Pour moi ça reste un très bon mangaka qui s'est énormément amélioré dans ses dessins qui sont devenus de qualité alors qu'ils étaient très brouillons au début de la série. La pression a dû être difficile à gérer et je pense que c'est en grande partie la raison pour laquelle Bleach a perdu en qualité, il n'est donc, de mon point de vue, pas entièrement responsable de cette baisse de niveau. Surtout qu'il a également dû suivre certaines directives de son éditeur qui n'allait pas forcément dans le sens de ses idées. Je pense donc qu'il faut avoir conscience de tout ça et ne pas trop le blâmer, il a fait de son mieux et il a beaucoup de mérite pour avoir mené son manga aussi loin.

Je ne vais bien évidemment pas conclure cet article sans parler du chapitre final. Alors, tout d'abord, évidemment je n'attendais rien du tout donc pas de réelles déceptions si ce n'est une petite. A l'image de Naruto, nous faisons un bond de quelques années après les derniers évènements et nous constatons que les personnages sont mariés et ont des enfants. Chose un peu surprenante et risible quand on sait que le côté sentimental est toujours passé au second plan et que soudainement ils se disent tous "ah ben tient il serait peut-être temps de se poser et de fonder notre famille!", au final ça ne m'a pas vraiment dérangée et je trouve même assez sympa et amusant de découvrir les enfants des héros que nous avons suivis depuis aussi longtemps. Quand j'étais une grande fan de Bleach, j'ai toujours supporté le "IchiRuki", j'en avais même fait toute une théorie (que vous trouverez ici, si par hasard ça vous intéresserait) et en même temps je ne soutenais donc pas le couple Ichigo/Inoue et que vois-je dans ce chapitre final, alors que selon moi ma théorie tenait la route? Ichigo et Inoue ont eu un enfant! Ha-ha-ha. Bon on va se dire qu'Ichigo a pensé que c'était plus facile de se mettre avec Inoue que Rukia comme elle est humaine. Enfin bon, ce n'est pas comme si ça m'importait encore, ça me fait juste sourire et surtout je déteste tellement Inoue que j'aurais préféré qu'elle n'obtienne pas ce qu'elle voulait :p Et dans le même temps, Rukia s'est mise avec Renji! Ha-ha. Rien n'a jamais laissé pensé qu'il y avait quelque chose entre eux, bien que Renji a je pense toujours eu des sentiments pour elle mais de là à se mettre ensemble et d'avoir un enfant. Enfin bref, tout ça pour dire que ce chapitre final est plutôt sentimental mais dans l'ensemble ce n'est pas déplaisant (quand on n'avait plus aucune attente) et je l'ai pris avec légèreté. Je suis contente que Rukia se retrouve capitaine de la 13ème division et les enfants sont mignons et me semblent bien plus intéressants que les rejetons de Naruto et cie. Enfin ce n'est pas pour autant que je veux les voir évoluer dans un nouveau manga à la Naruto Gaiden, non surtout pas! Il faut savoir s'arrêter et pour de bon! Par contre il y a quelque chose que j'ai beaucoup aimé dans ce chapitre final, c'est son titre "Death & Strawberry" qui est également le titre du chapitre 1. La page finale sur les enfants d'Ichigo et Rukia avec le titre mis en avant m'a foutu un bon coup de nostalgie inattendu et je pense que c'est la raison pour laquelle j'ai voulu faire ce petit pavé. Je me suis rappelée à quel point Bleach avait de l'importance pour moi pendant de longues années et surtout de quelle manière il m'a fait me replonger dans les animes que j'ai toujours tant aimé.

Malgré les déceptions que j'ai pu avoir, je dis un grand merci à Tite Kubo pour cette belle aventure, merci de m'avoir fait rêver pendant plusieurs années. Je tiens à me souvenir des belles années de Bleach, les premiers arcs sont et resteront de haut niveau dans le monde des Nekketsu et j'ai bien l'intention de faire découvrir ce manga à mon fils dans quelques années. Malgré toutes les critiques que j'ai pu lire, je doute fortement que Bleach soit oublié aussi facilement, ça restera un manga culte de ces dernières années.

Je tiens également à remercier la BKT et la MFT pour leur excellent travail sur les scans de Bleach, grâce à eux nous avons pu profiter dans les meilleurs conditions de chaque sortie hebdomadaire, donc un grand merci à eux!

Sur ce, sayonara Bleach...